Le désapprentissage chez le cheval

Il peut arriver que votre cheval présente un comportement ou une habitude que vous voulez lui désapprendre. Cela arrive du fait de nos maladresses, de notre méconnaissance, de nos peurs... ou vient de la vie passée du cheval.

Ces comportements nuisent au travail, sont dangereux ou peu pratiques au quotidien.

Les éliminer totalement peut être long et fastidieux, d'autant plus si le comportement est ancré depuis longtemps chez le cheval et s'il lui apporte ou lui a apporté un gros avantage :

Si le cheval tire d'un comportement un profit quelconque, que ce soit en recevant de la nourriture ou en ayant un rapport social, par la cessation du travail ou la suppression de toute forme de pression, par le gain de liberté s'il parvient à s'échapper, ou même simplement par le fait de différer le travail, alors ce comportement est renforcé et la probabilité de le voir se reproduire augmente.
Tom Roberts

N'oubliez pas de trouver les causes premières de ce comportement et de les éliminer (si possible). Si le cheval tire toujours avantage à se comporter ainsi, il recherchera toujours sa "récompense". Différenciez également les réels comportements de peur, dans lesquels il faudra rassurer le cheval avant toute chose, de ceux résultant d'un apprentissage de cette attitude pour une autre raison (fuite ou "fausse peur" pour éviter le travail par exemple).

Commencez par lui apprendre le nouveau comportement désiré, dans un contexte différent si nécessaire (par exemple en carrière pour le cheval qui refuse de se laisser prendre au pré...).

Ensuite il faudra demander le comportement correct avant que le comportement non désiré se manifeste afin d'en empêcher son expression. Dès que le cheval répond correctement, renforcez sa réponse positive par une récompense. Plus l'avantage que tirait le cheval de son "mauvais" comportement était grand, plus la récompense pour le nouveau comportement doit être motivante.
Répétez ce nouveau renforcement plusieurs fois comme pour tout apprentissage. Une mauvaise habitude ancienne nécessitera probablement d'être corrigée à chaque fois que le contexte la produisant se répètera, pendant une longue durée. Elle pourra disparaître momentanément puis revenir sans prévenir. Soyez (très !) patients et répétez inlassablement le bon exercice, sans vous énerver (ce qui consisterait un renforcement négatif et n'inciterait pas le cheval à se corriger).

Dans certains cas malheureusement, il est impossible de trouver quelque chose d'assez motivant pour le cheval ou de l'empêcher d'exprimer le comportement indésiré. La bonne stratégie consiste alors à lui rendre désagréable son mauvais comportement. Gardez toujours le contrôle de ses pieds (important pour un cheval qui fuit par exemple) et jouez sur sa paresse ou l'inconfort de la situation. Un cheval qui bouge pour éviter le jet lorsqu'on le douche par exemple ne doit pas trouver son confort (arrêt du jet sur lui) quand il bouge, continuez de l'asperger et n'arrêtez que s'il s'immobilise.
Surtout n'arrêtez pas votre demande (cessassion de pression = récompense), restez calme et patient. Comme nous l'avons vu dans la section l'apprentissage chez le cheval, la peur et l'excitation sont néfastes à tout apprentissage et à tout enregistrement d'une réponse "correcte". Inutile donc d'en rajouter à l'état émotionnel du cheval.

[cette page sera complétée par la suite]

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×